Emailing : 5 erreurs à éviter

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Emailing : 5 erreurs à éviter

De nos jours, il est indispensable pour les entreprises d’être présentes en ligne et l’emailing est devenu essentiel afin de garder un contact régulier avec vos prospects et vos clients. Grâce à de nombreux outils présents sur Internet, il vous sera très facile de les cibler pour un coût raisonnable et de leur faire part de vos nouveaux produits et services.  L’emailing est le canal marketing le plus rentable car il possède de nombreux avantages. Il vous permettra, par exemple, de créer une relation de confiance essentielle avec vos prospects. Cependant, il ne faut pas oublier que vous ne serez pas le seul à envoyer des annonces publicitaires par mail à vos clients ! Tous les jours, nous sommes bombardés de mails. Il est donc très important de proposer du contenu qui va sortir du lot et qui va susciter la curiosité de vos consommateurs !

Dans un précédent article, nous avons eu l’opportunité de vous partager des trucs et astuces afin d’améliorer votre site internet. Ici, nous souhaitons continuer sur cette lancée et vous en apprendre plus sur les différentes erreurs à éviter lorsque vous lancez votre campagne d’emailing. Cette approche est un véritable atout afin de garder un contact constant avec vos clients.

« Pour 1€ dépensé, l’email marketing rapporte en moyenne 35€ » (source : oberlo.fr)

Les statistiques nous montrent qu’une bonne stratégie ainsi que le recours à de bons outils marketing apporteront beaucoup de bénéfices à votre entreprise. Selon nous, l’emailing est un élément central de votre stratégie de communication ! C’est pourquoi, dans cet article, nous allons vous donner un ensemble d’erreurs à éviter lorsque vous lancez votre campagne d’emailing. Examinons ensemble les erreurs à ne pas commettre afin d’atteindre vos objectifs et de réaliser la newsletter la plus lue ou des emails inévitables.

Table des matières

Erreur n°1 : ne pas faire usage d’un outil d’envoi de newsletter

Lorsque vous faites abstraction des outils d’envoi et que vous utilisez votre système de messagerie tel que Gmail, Yahoo, Outlook, vous êtes contraint à une limite d’envoi. En effet, ces boites de messagerie limitent le nombre de mails à envoyer par jour afin de vous protéger des abus par des expéditeurs de courrier indésirable. Par exemple, Gmail vous limite à 500 mails par jour. Tandis qu’un outil d’email marketing vous permet de faire des envois de masse.

De plus, si vous utilisez votre boite mail, des erreurs peuvent survenir. Vous risquez d’insérer les adresses de vos destinataires dans le champ « À » ou dans « Cc » (Copie carbone) au lieu du champ « Cci » (Copie carbone invisible). ans ce cas de figure, vous ne respecteriez donc pas les règles du RDPG.

L’utilisation d’un outil spécialisé est l’idéal pour l’envoi de newsletter professionnelle. En effet, ces outils marketing proposent des templates de newsletters qui sont faciles à employer et responsive : votre mail sera lisible sur tout type d’appareils tels que le smartphone, la tablette, le pc, etc. Sans oublier, vous pouvez enregistrer le template choisi pour que vous n’ayez qu’à changer le contenu de l’email et garder le même design pour vos futures campagnes afin que votre image de marque reste cohérente. 

La loi impose que chaque abonné à votre newsletter puisse se désabonner de celle-ci. Les désabonnements se font plus facilement grâce au bouton « se désabonner » qu’offrent les outils d’envoi de newsletters. Ceux-ci vous permettent également de gagner du temps, car vous n’aurez plus à supprimer manuellement de votre liste de contacts toutes les personnes qui se désabonnent.

Enfin, les logiciels d’envoi de newsletter vous donnent la possibilité d’analyser quelques données statistiques telles que le taux d’ouverture, le taux de clic et le taux de désabonnement tandis que si vous optez pour votre boite mail personnelle, vous ne pourrez pas visualiser les performances de votre campagne emailing. Dans cet article, nous allons vous détailler les 3 outils les plus populaires à savoir MailChimp, Sendinblue et HubSpot.

  • MailChimp

Cet outil est LE leader mondial en emailing. Il convient très bien aux entreprises qui débutent leur activité car il possède une interface intuitive et facile à configurer. En effet, la plateforme a été réalisée et évolue afin de permettre aux profils non techniques de pouvoir l’utiliser. Un point négatif qui pourrait en effrayer plus d’un est le fait que la plateforme soit intégralement en anglais. Cependant, pas de panique, il est tout à fait possible d’envoyer des emails dans toutes les langues. 

La plateforme est également très intéressante car elle est gratuite tant que vous n’avez pas une liste de plus de 2000 adresses emails. En plus, vous pouvez chaque mois, envoyer 10.000 emails gratuitement. Une fois que vous avez plus de 2000 contacts ou que vous souhaitez envoyer plus de 10.000 emails par mois, un abonnement payant est disponible.

  • Sendinblue

Ce logiciel est l’équivalent français de Mailchimp avec une interface simple d’utilisation et un support client de 24h/24 et 7j/7. Vous pouvez utiliser la plateforme gratuitement si vous n’avez pas plus de 1.000 contacts et si vous ne dépassez pas la limite d’envoi de 9.000 mails par mois ou 300 par jour. Sendinblue est donc idéal pour les start-ups et PME qui souhaitent commencer une stratégie d’emailing. Les grandes entreprises peuvent également bénéficier de ce logiciel puisque celui-ci offre la solution d’emailing la plus abordable sur le marché. En effet, il met à votre disposition plusieurs abonnements différents. Selon les fonctionnalités dont vous avez besoin vous pouvez choisir l’offre qui vous convient le mieux.

  • HubSpot

Cette plateforme, différente de MailChimp et Sendinblue, a été créée dans le but d’aider les moyennes et grandes entreprises à analyser et attirer les prospects afin de les convertir en clients. Cet outil est un logiciel de relation client. Ceci signifie qu’il possède beaucoup plus de fonctionnalités en plus de son option d’emailing. Il existe une version « basique » de HubSpot gratuite. Cependant, les versions payantes offrent plus de fonctionnalités. Ici, le prix de l’abonnement est calculé en fonction du nombre de collaborateurs qui utilisent l’outil.

Erreur n°2 : oublier d’analyser la performance des campagnes mises en place

Ne pas analyser les résultats de votre campagne serait une grosse erreur ! En effet, cette analyse est essentielle dans une optique d’amélioration de votre service. De même, connaître et comprendre les éléments qui font que votre campagne a été un succès est très important.

Afin d’évaluer si votre stratégie mise en place répond à vos attentes, certains indicateurs clés sont à étudier. Tout d’abord, analyser le taux d’ouverture est pertinent. Celui-ci correspond au pourcentage de destinataires qui ouvrent l’email que vous lui avez envoyé. 

Ensuite, il est également intéressant de s’attarder au taux de clics. Celui-ci représente le pourcentage de destinataires qui répondent à un call-to-action (CTA) présent dans l’email. Le taux de délivrabilité est également intéressant. Celui-ci, vous indique le nombre d’emails qui ne sont pas arrivés dans la boite mail du destinataire. Enfin, il est intéressant de connaître le nombre de personnes qui se sont désabonnées de votre newsletter. Pour se faire, le taux de désabonnement est un excellent indicateur.

Grâce à ces 4 indicateurs, vous aurez l’opportunité d’identifier les forces et faiblesses de vos campagnes de mailing et de mettre en place toute une série d’actions afin de vous améliorer.

  • Comment pouvez-vous récolter ces données ?

Rappelez-vous, si vous mettez en place un outil d’envoi de newsletter alors, celui-ci vous fournira un rapport dans lequel seront indiqués les différents indicateurs énoncés ci-dessus.

Adobe Analytics ou Google Analytics sont 2 logiciels qui vous permettent d’étudier vos taux. De plus, vous pouvez facilement séparer votre analyse statistique en utilisant des tracking codes. Vous pouvez par exemple, comparer les emails de par leurs objets (c’est-à-dire, vous gardez la même structure, le même design et le même contenu du mail et vous ne changez que l’objet) et voir lequel a attiré le plus de clics et qui a eu un plus grand taux d’ouverture. Cela vous permettra de déterminer la meilleure version de votre mail.

Pour savoir si votre campagne emailing a été performante, vous pouvez comparer vos résultats et les taux moyens des entreprises qui font partie du même secteur d’activité que votre entreprise. Effectivement, les taux varient fortement d’un secteur d’activité à un autre. Si votre résultat surpasse le résultat moyen, c’est que votre newsletter a été performante.

Erreur n°3 : négliger votre base de données

Une base de données de contacts à jour et de bonne qualité est essentielle pour que vos campagnes marketing soient réussies. En effet, lorsque vous la négligez, les lecteurs qui ne sont pas intéressés risquent de déplacer votre mail dans leurs spams et cela va avoir une répercussion sur la délivrabilité de vos emails.

Retrouvez, ci-dessous, nos astuces pour une base de données de contacts efficace :

  • Demandez à vos lecteurs de blog et aux clients potentiels de remplir votre formulaire d’inscription qui se trouvera sur votre site web, idéalement dans les landing pages ou l’onglet contact.

« Les landing pages sont le type de formulaire d’inscription le moins populaire et ont le taux de conversion le plus élevé (23 %). En revanche, les popups sont le type de formulaire d’inscription le plus populaire et ont le deuxième taux de conversion le plus bas (3 %). » (Omnisend, 2018)

  • Vous pouvez également gagner de nouveaux abonnements pertinents lorsque vous mettez à disposition de vos prospects du contenu premium tel que des e-books, des webinaires et des formations gratuites pour lesquels ils doivent remplir un formulaire pour y avoir accès. Cela permet de passer d’un visiteur anonyme à un lead qualifié et, en même temps, cela vous permet de conserver leurs adresses emails pour votre base de données.
  • N’hésitez pas à supprimer de votre base de données tous les clients inactifs qui n’ont pas ouvert votre newsletter depuis longtemps et les adresses email suspicieuses.
  • Vous pouvez utiliser un service de validation d’emails pour analyser votre base de données.

« À l’échelle mondiale, les campagnes de mailing qui sont segmentées enregistrent des taux d’ouvertures de 14,31 % plus élevés que les campagnes de mailing non segmentées. » (Mailchimp, 2017)

Lorsque vous avez mis à jour votre base de données, il faut absolument la segmenter afin d’adapter vos emails pour qu’ils soient plus pertinents. Une bonne segmentation vous permet d’améliorer les taux d’ouvertures et de clics et d’améliorer la relation client. Lorsque vous avez établi vos listes de contacts, selon différents critères, vous pourrez envoyer des mails personnalisés pour chacune de vos cibles. Concernant les critères comportementaux, vous pouvez utiliser le marketing automation qui facilitera l’envoi des emails personnalisés. En effet, il permet de créer des listes dynamiques qui changent en fonction du comportement de vos contacts.  

Voici un exemple qui vous montre l’importance de la segmentation de votre base de données : une entreprise de textile offre une promotion de 10 % sur ses robes de soirée. Soyez sûrs que cette promotion sera plus intéressante pour une femme âgée de 23 ans qu’une femme âgée de 62 ans.

pexels-lukas-577210

Erreur n°4 : choisir le mauvais moment pour envoyer la newsletter

Le moment où vous envoyez votre newsletter aura un impact sur votre campagne d’emailing et donc, sur le taux d’ouverture de vos emails. En effet, la fréquence, le choix du jour de la semaine et de l’heure d’envoi de votre email aura une influence sur les résultats que vous observerez. Afin de déterminer le meilleur moment pour envoyer votre newsletter, 2 possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez réaliser des tests sur la semaine afin de déterminer le jour et l’heure qui conviennent le mieux à votre audience. Une autre solution est de laisser l’outil MailChimp déterminer la meilleure heure de diffusion pour votre contenu. 

Lors du lancement de votre newsletter, il vous sera compliqué de déterminer le moment idéal d’envoi. MailChimp collecte un grand nombre de données afin de déterminer les moments où les destinataires sont les plus susceptibles de s’engager. Suite à leurs recherches, il est apparu que le rendement est meilleur lorsque les newsletters sont envoyées durant la semaine. Pourtant, aucun jour ne s’est démarqué en particulier. Ils ont également découvert qu’il était préférable d’envoyer vos newsletters le matin de préférence avant 10h. 

Cependant, il est important de garder en tête que de nombreuses variables entrent en jeu comme le type de contenu proposé par votre entreprise ainsi que l’âge et le métier de vos prospects. Pour répondre aux mieux à leurs attentes, mettez-vous à la place de votre public cible et posez-vous les bonnes questions : « A quelle heure se réveillent-ils le matin ? », « Quelle est leur journée type ? », « Quand lisent-ils leurs mails ? » … Une fois que vous aurez répondu à toutes ces questions, réalisez des tests afin de déterminer les moments qui fonctionnent le mieux.

Avoir une communication régulière vous permettra d’établir une relation beaucoup plus solide avec vos destinataires. Donc, vous devez tenir compte de l’engagement que vous avez envers votre communauté et leur envoyer une newsletter à la même fréquence. Vous ne devez surtout pas établir votre campagne d’emailing selon votre temps libre et vos envies.

Erreur n°5 : négliger l’objet de l’email

Trouver un objet de mail percutant est très important car c’est la première chose que votre destinataire verra lorsqu’il va ouvrir sa boite mail. De ce fait, même si le contenu de la newsletter est d’une très grande qualité, un objet peu percutant va anéantir tous vos efforts. L’objet d’un email représente un des éléments déclencheur de l’ouverture d’un email. Cela aura donc un effet négatif sur votre taux d’ouverture.

« Le taux d’ouverture moyen des emailings est de 22% » (Source : oberlo.fr)

Afin de rendre les objets de vos emails plus attractifs, voici un ensemble de petits conseils :

  • Jouez sur les sentiments et sur l’effet d’inclusion : montrez à votre destinataire qu’il n’est pas seul et que d’autres personnes font les mêmes choix que lui. De ce fait, un sentiment d’appartenance se fera ressentir.
  • Expliquez une anecdote personnelle : rappelez à vos clients que vous avez une relation unique avec eux. Leur rappeler qu’ils sont au centre de vos préoccupations fera toujours son petit effet.
  • Posez une question : attirez la curiosité de vos clients. Le but est ici de donner un avant-goût du contenu de l’email sans trop en révéler. De ce fait, le client curieux aura envie de continuer sa lecture et ouvrira donc votre email.
  • Manifestez un intérêt : rappelez à vos destinataires que vous vous souciez d’eux. Construire une véritable relation vous permettra d’obtenir de meilleurs résultats à long terme.
  • Faites de la veille personnalisée : attirez la curiosité du destinataire en attisant son ego.

« Les emails avec un objet personnalisé ont un taux d’ouverture supérieur de 50% en moyenne » (Source : Oberlo.fr)

Selon une étude établie par Statista en 2020, le nombre total d’utilisateurs d’emails va atteindre les 4,48 billions d’utilisateurs en 2024. Vous imaginez donc bien qu’avoir recours à l’emailing dans votre stratégie marketing est essentiel. N’hésitez pas à perfectionner vos campagnes d’emailing ou à utiliser nos conseils pour améliorer vos newsletters. Ces 5 erreurs à éviter vous serviront de base pour créer une newsletter hors du commun et vous démarquer de la concurrence.

Pour conclure, vous devez privilégier l’utilisation d’un outil d’envoi de newsletter pour être plus professionnel et réduire vos tâches de travail, mettre à jour votre base de données régulièrement, sélectionner le meilleur moment pour envoyer votre newsletter, déterminer un objet de mail qui sera percutant et enfin, ne pas hésiter à étudier les chiffres statistiques de chaque campagne de mailing afin d’identifier les facteurs qui ont amélioré la performance de votre stratégie. N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous aussi vous avez ne newsletter. Quels sont les avantages majeurs que vous en avez tiré ? Avez-vous déjà commis une des erreurs énoncées ci-dessus ? Nous sommes impatients d’avoir vos retours !

4 commentaires sur “Emailing : 5 erreurs à éviter”

  1. Retour de ping : La boite à outil de l'entrepreneur en 2021 - Bees Boost

  2. Retour de ping : De MKB-toolbox - Bees Boost

  3. Retour de ping : La newsletter : à quoi sert-elle vraiment ? - Bees Boost

  4. Retour de ping : De newsletter: waar dient het eigenlijk voor? - Bees Boost

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.